Pirohé en Voyage
Pirohé en Voyage

Utah

1er Juillet 2014

Nous allons voir le barrage de Glen Canyon de plus près. On peut s'arrêter à pied sur le pont qui l'enjambe et voir la retenue. Puis du Vicitor Center, on l'admire sous un autre angle. Dans le hall une exposition retrace la construction du barrage en 1956 et qui dura 10 ans. Ce sont les travaux qui sont à l'origine de la création de la ville de Page.

Pour construire le barrage, il a d'abord fallu détourner les eaux du Colorado. Pour cela on a percé de longs tunnels à travers la montagne pour permettre au fleuve de s'y engouffrer. Cela a pris 8 mois. Désormais, 85 % des eaux du Colorado servent à l'agriculture et à l'approvisionnement en eau des grandes villes. Le Colorado qui arrive au Mexique n'est plus ce qu'il était.

Nous prenons la route pour le "Zion National Park" où nous arrivons vers 16 h.

A l'entrée du parc, l'agent qui nous accueille nous dit quelque chose que nous n'arrivons pas à comprendre. Il s'énerve ce qui n'arrange pas la compréhension. En définitive, il veut nous faire payer pour passer le tunnel et nous fait garer sur le côté. En fait, il n'arrive pas à trouver la fiche traduite en français et qui explique les conditions du passage du tunnel pour les camping car. Il revient avec le bon document, nous payons nos 15$ et sommes autorisés à poursuivre.

C'est la Virgin River qui a creusé ce long défilé de 8 miles. Les falaises sont impressionnantes avec des parois drues de 600 à 900 m de haut. Les couleurs rouge, orange, ocre ou rose sont étincelantes sous le soleil. Dommage que les parkings soient si petits et peu nombreux car nous ne pourrons pas nous arrêter.

A Zion, il y a beaucoup d'arbres et la végétation est bien verte. Les 2 campings du parc sont complets. Nous devons sortir du parc pour passer la nuit. A Springdale, nous tentons notre chance au Watchman Campground : il y a de la place mais 44 $ la nuit.

Il est déjà 19 h (nous avons oublié le changement d'heure 8 h de décalage avec la France) aussi nous n'allons pas plus loin. Il fait une chaleur très séche et le peu d'air qui souffle est brulant.

202 kms effectués

 

2 Juillet 2014

Nous quittons Zion en direction de "Bryce Canyon" par Cedar City. Après avoir fait le plein de carburant et acheter de la glace, nous prenons la route 14 et 20 km plus loin nous entrons dans la Dixie NF avec un camping. Nous regardons s'il y a de la place car vendredi c'est Independance Day et les campings sont pris d'assaut car la région est prisée. Chaque emplacement a une carte avec les dates de réservation et nous en trouvons une de libre pour 5 nuits. Nous nous installons, sortons table et chaises et allons pouvoir profiter du bon air car nous sommes à 2680 m d'altitude.

C'est 15 $ la nuit avec de l'eau et des toilettes.

3 - 4 - 5 Juillet 2014

Comme la température est agréable après ces grosses chaleurs ! Surtout la nuit, environ 15°. L'endroit est calme et nous en profitons pour nous reposer. Nous irons une fois à Cedar City pour donner des nouvelles à la famille car les portables ne fonctionnent pas depuis plusieurs jours.

Un couple américain nous invite à l'apéritif pour fêter Indepandance Day. Ils sont de la région de Salt Lake City, ils étaient professeurs et elle parle un peu français.

6 Juillet 2014

Nous allons à Bryce Canyon. La route monte jusqu'à 3020 m. Puis nous arrivons au Navajo Lake. La région est volcanique ; des champs entiers de pierre noire qui provient d'une éruption volcanique. Nous redescendons à 2160 m et rencontrons plusieurs cerfs et malheureusement 3 ou 4 morts sur le bord de la route, victimes des véhicules. Une rivière coule dans la vallée et des gros troupeaux de vaches noires profitent de l'herbe verte. Tout à coup une montagne rouge écarlate brille devant nous. C'est le Red Canyon. Une fois encore c'est magnifique. Deux arches enjambent la route et le soleil fait étinceler le décor. Nous roulons au milieu des falaises scuptées par l'érosion.

Nous poursuivons notre route car le camping de Bryce Canyon est réputé être toujours complet. Nous trouvons une place toujours dans un cadre agréable et à plus de 2000 m. Après le repas nous allons au Visitor Center : grosse affluence. Bonne connexion. Nous prenons la route qui traverse le parc et nous arrêtons au point de vue Sunrise Point.

Là on est soufflé par la vue : des pics, des dômes, des cheminées de fées, des colonnes rocheuses déchiquetées et tout cela dans la palette des jaunes au rouge sombre. Le vert est apporté par les sapins. C'est encore différent de tout ce que l'on a déjà vu et je pense encore plus extraordinaire. La nature est incroyablement créatrice.

Mais l'orage arrive avec la pluie et nous devons rebrousser chemin. Nous reviendrons demain.

123 kms effectués

7 Juillet 2014

Nous poursuivons la visite de Bryce Canyon. Ce n'est pas vraiment un canyon mais plutôt un plateau calcaire ciselé par l'érosion en une fantastique suite de formations rocheuses déchiquetées de toutes formes aux couleurs variant du beige au rouge profond et parfois blanc étincellant et tout cela sur des km2. Les panoramas que l'on a vu hier sont différents aujourd'hui en raison du soleil matinal. L'amphithéatre est prodigieux avec ses cheminées de fées et ses sucres d'orges. Difficile d'expliquer ce paysage extraordinaire.

156 kms effectués

8 Juillet 2014

Nous quittons Bryce Canyon dont nous garderons un magnifique souvenir.

Nous prenons la route 12 ; elle est toute en virage et offre encore de très beaux points de vue : Grand Staircase où l'on a trouvé des squelettes de dinosaures, la rivière Escalante au fond d'un canyon, vue à l'infini entre Escalante et Boulder. Puis la route remonte et passe sur un piton très étroit avec un ravin de chaque côté. Après Boulder on traverse une forêts de pins pondorosas et de peupliers. Il y a aussi des troupeaux de vaches noires en liberté et ici elles ont de quoi manger. A partir de 2750 m il n'y a plus que des bouleaux. Nous montons jusqu'à 2915 m et avons une belle vue sur la vallée et les montagnes au loin. Le ciel devient très noir et à 14h30 et l'orage éclate pas trop violent. La pluie fait resortir l'odeur des plantes et cela sent très bon.

Après un arrêt à Torey pour faire du carburant, nous prenons la route 24 pour la visite d'un nouveau parc : Capitol Reef. C'est le parc le moins aménagé et le plus sauvage.

Nous sommes tout de suite dans l'ambiance : parois rouge sang alternent avec celles grise et ocre. Nous dormons au camping Fruita qui est dans un environnement vraiment sublime, face à la montagne rouge, sous les arbres, les places font environ 100 m2 et pour 10 $ la nuit. 2 cerfs bientôt rejoint par un troisième passent la barrière du camping et  viennent brouter l'herbe  verte des pelouses. Ils restent bien 1/4 d'heure près de nous puis traversent tout le camping et disparaissent vers la rivière. Deux autres cerfs s'inviteront encore dans le camping tandis que deux autres mangeront dans le jardin de la "Gifford Homestead", ancienne maison des mormons qui est mitoyenne du camping.

Près du camping car du gardien du camping, il y a des récipients d'eau suspendus et les colibris viennent boire.Ils sont difficile à photographier car toujours en mouvement.

Face au camping, la colline est en éboulis et il y a de nombreuses marmottes qui s'aventurent même à traverser la route pour venir manger. Quelques photos prises.

209 kms effectués

9 Juillet 2014

Nous partons visiter Capitol Reef. Encore un magnifique travail de la nature.

Nous prenons une piste pour voir "Grand Wash". Nous roulons entre de vertigineuses falaises rouges jusqu'à l'entrée d'un étroit canyon. Là on poursuit à pied dans le lit d'un torrent à sec. La piste est interdite lorsqu'il y a risque d'orage. C'est très beau, très chaud et pas un bruit. Nous reprenons la Scenic Drive en photographiant encore et encore.

Nous retournons au camping qui se trouve dans l'oasis de Fruita qui s'étire le long de la Fremont River. Les premières familles mormones s'installent ici en 1880. Ils plantent une partie des 2700 arbres fruitiers qui occupent encore les près. Les vergers sont exploités jusqu'en 1969, date du départ du dernier habitant.

Après- midi de repos, car il fait très chaud et orageux.   

 

10 Juillet 2014

En partant, nous allons visiter "Giffort Homestead" qui a été restaurée et reconvertie en musée et boutique d'artisanat. Elle contient des objets anciens de la vie quotidienne du 19ème siècle. On peut acheter des conserves, des confitures et des patisseries fraiches.

La route longe la Fremont River qui a un bon débit ; la végétation est bien verte jusqu'à Hanksville. Puis c'est à nouveau le désert et les rochers.

Nous nous arrêtons à Caineville sur les recommandations du Routard à Mesa Farm Market. Ils vendent des légumes et fruits 100% bio produits dans la ferme. Ils fabriquent aussi du fromage de chèvre : tomme, fromage frais, féta et même fromage frais au pistou. Tout est délicieux car la fermière nous a tout fait gouté sur des petites tranches de pain fait aussi maison. Nous repartons avec des provisions qui vont nous changer du pain de mie et du Philadelphia.

Nous continuons jusqu'au camping de Green River  car nous voulons arriver à Moab de bonne heure le matin afin de trouver une place pour le wek-end.

Le camping est attenant à un parcours de golf, sous les arbres et avec l'électricité. Il fait très chaud aussi nous pouvons brancher le ventilateur.

166 kms effectués

11 Juillet 2014

Avant d'arriver à Moab nous prenons la route de "Dead Horse Point NP". Après quelques kilomètres, nous trouvons un camping situé au milieu des génévriers qui domine toute la vallée et situé à 1781 m d'altitude donc pas trop chaud cette nuit. Par contre, il n'y a ni eau ni électricité mais avons fait les pleins hier. Après le repas, nous prenons la Scenic Byway128 qui longe la vallée du Colorado. Le fleuve coule entre de gigantesques falaisess rouges. Des parkings permettent de s'arrêter et de descendre au bord de l'eau. Il y a des campings primitifs et des aires de pic-nic. Le Colorado n'est pas très large et coule lentement avec de temps en temps quelques rapides. Nous allons jusqu'à la bifurcation de Castle Valley. C'est une petite oasis bien verte avec des ranchs, des bungalows pour touristes qui s'intégrent dans la nature. Nous continuons encore quelques kilomètres mais le panorama est moins spectaculaire etnous revenons par la même route.

A Moab, ville agréable, nous allons au Visitor Center pour de la documentation sur les différents parcs, puis supermarché bien achalandé et pas plus cher qu'ailleurs, carburant et retrait d'argent. Nous rentrons au camping, il fait très chaud depuis ce matin et il est toute de même 20 h.

269 kms effectués.

 

12 Juillet 2014

Dead Horse Point State Park est un petit parc géré par l'Etat donc le prix de l'entrée n'est pas inclus dans la carte Interagency Annual Pass. C'est 10 $ par véhicule. Arrêt au Visitor Center. Du promontoire  dominant les méandres du Colorado, on a une vue plongeante sur l'amphithéatre. Le panorama s'étend à perte de vue sur les canyons creusés par les affluents du Colorado. Des bassins bleu électrique de décantation de sel tranchent avec le rouge des falaises. D'après la légende, des mustangs sauvages furent enfermés sur le promontoire et oubliés jusqu'à mourir de soif. D'où le nom de ce lieu.

L'après midi, nous entrons dans le parc de Canyonlands. Il comprend 3 parties :

- Island in the sky que nous allons visiter

- The Needles qui n'a pas de route directe avec la précédente, il faut repasser par Moab     et descendre au sud ce qui représente une trop grand détour pour nous.

- The Maze visitable uniquement en véhicule 4x4

C'est par une étroite bande de terre que l'on arrive au promontoire qui surplombe l'immensité délimitée d'un côté par le Colorado et de l'autre par la Green River. C'est ici que les indiens et les cow-boys parquaient leurs troupeaux.

Les points de vue se succédent pour admirer l'immense plaine creusée de canyons et de temps en temps on voit un méandre du Colorado ou de la Green River. Toujours des paysages époustouflants que ne nous lassent pas.

Nous n'irons pas voir Upheaval Dome car il faut marcher une bonne heure et Daniel ne pourra pas. C'est un cratère de 457 m de profondeur. Deux hypothèses sont émises sur ce phénomène : ces dépôts de sels souterrains auraient bouger lentement et pousser les couches des grés ver le haut créant le dôme. L'autre théorie voudrait que la création du dôme soit due à la chute d'un météorite.

Nous rentrons au camping pour une bonne douche car la journée a été très chaude.

119 kms effectués

13 Juillet 2014

Aujourd'hui visite de Arches National Park.

Ce sont les grandes différences de températures conjuguées à la pluie, la neige et le gel qui ont façonnés au fil des millénaires ces somptueux paysages et en particulier créer les arches de pierre. On en dénombre 2 000 dans le parc. Elles voisinent avec d'autres formations : rochers suspendus, cheminées de fées, falaises rouges.

Nous verrons les plus spectaculaires : Double Arch, Garden of Eden, Delicate Arch, Nord Window, Skyline Arch. Mais aussi tout ce qui s'offre à nous le long de la route de 23 miles qui traverse le parc. Il fait très très chaud et nous ne pourrons faire tous les chemins. Nous rentrons bien fatigués mais émerveillés par tout ce que nous avons vu.

Nuit toujours au même camping où nous ne sommes que trois. Visite de lapins aux grandes oreilles.

160 kms effectués

14 Juillet 2014

Journée sur la route pour rejoindre Green River, puis par la 6 le Lac Utah.

Nous dormons au camping du lac. Mais l'eau ne nous fait pas beaucoup de fraicheur. Il fait 38° et vers 20 h un vent violent se lève, arrachant les toiles de tentes. Il fait tout noir et le lac a des vagues. Cela dure 3/4 heure, puis tout redevient normal. Cet orage sec n'a même pas rafraichi. La nuit sera chaude.

321 kms effectués 

15 Juillet 2014

Nous dépassons Salt Lake City où nous reviendrons plus tard et allons visiter "Antelop Island". Nous avons beaucoup hésiter pour faire cette visite en raison de la chaleur mais nous pensons qu'il serait dommage de faire l'impasse.

Cette île pelée, brulée par le soleil et le sel et d'une luminosité extrême est maintenant reliée au continent par une digue-chaussée. C'est la plus grande des 10 îles du Grand Lac Salé. Elle est constituée de collines couvertes d'herbe rase et de bosquets de romarin et de plages de sable. La montagne la plus haute culmine à 2 000 m. Sur toute l'île la faune est présente. On trouve des troupeaux de bisons : la harde actuelle est composée de 500 à 700 têtes qui sont les descendants des 12 animaux introduits sur l'île en 1893. Un rassemblement annuel des bisons est organisé à l'automne pour évaluer la santé des animaux et vendre ceux en surnombre.

Il y a aussi des lynx, des coyottes, des reptiles, des rapaces, des perdrix choukar, mais la journée nous n'en verrons pas. Par contre, nous rencontrerons un grand troupeaux de bisons et quelques solitaires.

Au sud de l'île nous visitons la maison et le ranch de Fielding Garr qui font partie de l'histoire de l'élevage de l'ouest. Ce cow-boy avait décidé de faire prospérer ce morceau de terre sauvage. C'est la plus vieille maison construite en adobe en 1848 par les colons de l'Utah a être encore debout. Elle est meublée comme en 1940 avec les objets de la vie courante et des vêtements et des photographies. Dans les hangars, tous les outils et matériels utilisés durant cette période sont exposés.

C'est en retournant vers le nord de l'île que nous rencontrons les bisons qui broutent dans les prairies bordant l'eau. Plus loin, nous apercevons les antilopes qui sont plus farouches, mais arrivons à les photographier.

Près de la digue des centaines d'oiseaux sont posés sur l'eau ou volent au-dessus. Impossible des les identifier à part les mouettes qui sont alignées au bord du rivage.

Nous allons à Buffalo Point, grosse colline de laquelle on a une belle vue sur le lac et la partie Nord de Antelop Island.

Nous ne regrettons pas notre visite mais renonçons à dormir au camping qui domine la plage car il fait tellement chaud que la nuit va être intenable.

Nous avons trouvé un camping à l'écart dans la montagne, au bord d'un lac. Nous espérons un peu de fraicheur pour la nuit.

265 kms effectués

16 Juillet 2014

Aujourd'hui nous allons à Salt Lake City visiter cette ville créé par les Mormons en 1850.

C'est une citée tirée au cordeau avec des rues bien parallèles, beaucoupe d'arbres et des espaces verts bien fleuris.

Au centre de la ville, sur 4 ha, Temple Square couvre tout un pâté de maisons délimité par une enceinte. Ce lieu saint abritent le Temple et le Tabernacle, les deux monuments les plus importants pour les Mormons. Nous ne visitons pas le Temple. Le Tabernacle construit entre 1863 et 1867 est une immense salle recouverte d'un dôme avec une charpente en bois dont la voute à l'une des plus grandes portées au monde. De plus, le bâtiment est antisismique. Tout cela construit par des pionniers qui vivaient encore dans des cabanes en rondins et se déplaçaient en chars à boeufs. L'acoustique de cette salle est d'une telle qualité que le froissement d'un papier depuis la tribune s'entend à l'autre bout de la salle. Les orgues sont en pin et ont plus de 11 600 tuyaux. C'est un autralien converti qui effectua le travail.

Des concerts gratuits d'orgue et de choeur mormons rassemblent facilement 3500 personnes.

Salt Lake Temple demanda 40 ans de travaux : une imposante construction en gros blocs de granit extraits d'une carrière située à 20 miles d'ici. On ne le visite pas si on n'est pas mormon. C'est ici que l'on baptise les morts et que les mariages ont lieu.

Après le déjeuner, nous allons à la bibliothèque généalogique (Family History Library). Nous sommes accueillis par une personne parlant français. La salle est immense. Chaque place a un ordinateur, les microfilms (plus de 2 millions) et les microfiches (700 000) sont à notre disposition. J'espère pouvoir débloquer une branche de ma généalogie maternelle. Ce ne sera pas possible mais je prend connaissance de deux ouvrages que je ne connais pas et qui pourront peut être me servir. A aucun moment, on a essayé de nous faire de la propagande pour la religon des mormons.

Nous allons ensuite à Church History Museum situé dans un vaste bâtiment d'architecture contemporaine.Ce musée est dédié à l'épopée des mormons qui est racontée en détail et bien présentée. On y trouve la première révélation de l'ange Moroni au prophéte Joseph Smith jusqu'à la fondation de Salt Lake City par Brigham Young.

On trouve les plans de la première ville où ils s'installèrent dans l'Illinois avant d'être chassés. D'innombrables souvenirs des pionniers durant leur interminable voyage dans des chariots tirés par des boeufs retracent leur épopée à travers les plaines du pays.

Même dans les pires conditions rencontrées ils gardèrent le sens de l'organisation et restèrent solidaires. On découvre que Brigham Young n'était pas seulement un chef religieux mais surtout un organisateur de génie. Visite très intéressante.

Nous quittons Salt Lake City toujours sous une chaleur accablante.

Nous passons la nuit au bord d'un lac quelques kilomètres avant Logan.

197 kms effectués

 

17 Juillet 2014

Après Logan, nous suivons la vallée de la Logan River, puis longeons le Bear Lake. Nous sommes maintenant dans l'état de l'Idaho. Nous traversons Paris, Montpelier et à Geneva nous entrons dans le Wyoming. Nous suivons la Snake River, torrent tumultueux, habité par des castors. Nous arrivons au parc de Grand Téton et cherchons une place de camping car nous n'avons pas de réservation. Le camping Gros Ventre a de la place et nous réservons pour 3 nuits. Il est situé sous les arbres, au bord de la Gros Ventre River à 2030 m d'altitude. En arrivant nous croisons un troupeau de bisons.

345 kms effectués

 

suite page Idaho-Wyoming