Pirohé en Voyage
Pirohé en Voyage

De Ghat à Tobrouk

-Le 25 mars, nous quittons, tôt le matin, le camping pour une expédition en 4x4 dans le Djebel Akakus. Beau temps, forte chaleur. Le vent et le sable ont sculpés des décors surprenants et très beaux, retour en fin de journée au camping.

-L'Akakus présente des paysages extraordinaires où se mêlent reliefs ruiniformes, canyons et dunes. Nous parcourons ces vallées aujourd'hui ensablées mais ou coulaient des rivières il y a moins de 3.000 ans... On trouve de remarquables peintures rupestres assez bien conservées. Sur le site de Tin Lalan, ou nous avons déjeuner, l' une des parois est couverte d' un ensemble de gravures dont les plus remarquables représentent des scènes d'accouplement, les hommes sont masqués, à moina qu'il ne s'agisse d'êtres imaginaires, mythiques. ces gravures pourraient avoir 8.000 ans.

- Le 26 mars, nous quittons Al-Awaynat à 9h15 pour Oubari. La route est encore en très mauvais état, aucun village sur les 245 km parcourus. Nous avons croisé la piste Repsol et le pipeline Agip, le paysage est monotone, la chaleur présente. Nous avons trouvé des bois fossilisés. Nous bivouaquons sur un plateau qui surplombe Oubari, la vue, sur 360° est magnifique, la ville, les champs cultivés puis le désert jusqu'à l'horizon. 

- Le 27 mars, nous quittons Oubari en direction de Fjeij, petite étape 70km. Visite du musée de Djerma. Ouvert depuis 1998, ce musée est consacré à l'art rupestre préhistorique du Fezzan. A 13 km à l'ouest de Djerma, nous visitons un ensemble de tombeaux garamantes, appelés Ahramat-al-Hattia. Certains archéologues affirment que certains de ces tombeaux remontent à 3000 av.J.-C., et sont l'oeuvres des prédécésseurs des Garamantes. L'après-midi est consacré au repos...

-Le 28 mars, nous prenons la route pour Waddan, une journée où nous parcourons 560 km, un paysage plat, aucun village sur 350 km, de la poussière de sable dans l'air, une chaussée dont le revêtement part en lambeaux, mais nous commençons à avoir l'habitude...Arrivée au bivouac à 20h300 sur le parking du complexe Modern Oasis , nous sommes au milieu de l'oasis et une source d'eau chaude alimente des bassins, c'est splendide.

- Le 29 mars, destination Ben-Jewwad, 430 km encore aujourd'hui, une route comme hier dans un état épouvantable, mieux vaut rouler sur une piste en terre. Nous traversons le Djebel Waddan et le désert de Sirte.

- Le 30 mars, destination Sultan, la route, en bon état, suit le bord de mer, la température est agréable. Nous traversons la ville d'Ajdabiya et en profitons pour faire des achats de produits frais. Dans l'après-midi le vent de sable se lève et réduit considérablement la visibilité . Beaucoup de camions égyptiens qui importent du matériel de construction ( ciment, carrelages, aciers ... à part le pétrole la Lybie n'a pratiquement pas d'industrie ), également beaucoup de taxis collectifs avec tous une brouette sur la pile de bagages arrimés sur le toit du véhicule!. Nous croisons un camion qui transporte des buses pour la Grande Rivière, les buses font 5m de diamètre et des pistes ont spécialement été construites pour ces chantiers.

-Le 31 mars, nous prenons la route pour le site greco-romain de Ptolémaïs distant de 230 km. Nous longeons toujours le bord de mer mais les camions nous ont abandonnés, ils prennent la route directe vers l'Egypte. Nous traversons Benghazi, ville très étendue et propre, pas de détritus aux abords et dans la ville, beaucoup de nouvelles constructions...Nous arrivons sur le site en fin de matinée, déjeuner au restaurant du site et visite l'après-midi. Bivouac sur le parking du site.

-Ptolémaîs est l'une des anciennes capitales de Cyrénaïque. la ville est probablement fondé au VIIe ou VIe siècle avant notre ère par des colons de Barga. La ville a une superficie estimée  à 2,5 km carrés, en excluant les fortifications et la grande nécropole.

- L'ensemble du site est assez mal conservé à l'exclusion des citernes d'eau enterrées, que nous avons pu visiter avec un guide.

- Le 1 avril, départ à 9h. pour Shahat distante de 130 km., dans la matinée visite de Qsar Libya. Magnifiques mosaïques colorées trouvées dans deux églises byzantines.

- Nous quittons Qsar Libya vers 10h, la région est très verte, montagnieuse avec beaucoup de cultures : blé, orge, des plantations d'arbres fruitiés et même de la vigne. L'après-midi visite du site grec de Cyrène, ensemble très bien conservé, surtout le temple de Zeus distant de 2 km du site. on se représente très bien la vie à cette époque : les logements des esclaves taillés dans la falaise, les bains, la source d'eau, le marché aux poissons, les temples etc...Bivouac sur le parking de l'hôtel Montazah, souper au restaurant de l'hôtel.

-Cyrène, l'ancienne ville grecque est la plus ancienne et la plus importante des cinq colonies grecques dans la région et lui donne son mon de Cyrénaïque. Elle est fondée par des grecs venus, vers -630 de Théa. Une grande nécropole de près de 10 km2 se trouve entre Cyrène et son ancien port d'Apollonia. Cette nécropole est l'une des plus importantes de l'antiquité.

- Le 2 avril, le matin visite du site greco-byzantin d'Appolonia .

- Appolonia est situé en bord de mer à environ 20 km de Cyrène. Suite au tremblement de terre de l'an 365, il reste peu de témoignages de la ville romaine, à l'exception des thermes datant de l'époque antonine et d'un theâtre datant de l'époque de Domatien. La partie portuaire du site, avec son phare, ses quais, ses cales sèches et ses magasins, est maintenant enfoncée à environ 4m sous l'eau, en raison des mouvements géologiques mais parfaitement visible.

- Vers 10h30 nous reprenons la route pour Tobrouk. Arrêt à Darnah pour les courses, puis en arrivant près de Tobrouk au cimetière anglais de Knightsbridge, bien entretenu et planté. Arrivée à Tobrouk vers 17h, Bivouac sur le parking du cimetière allemand.