Pirohé en Voyage
Pirohé en Voyage

Saskatchewan

Le Saskatchewan est une province de l'ouest du Canada. Sa superficie est de 651.036 km2(cinquième province) et compte 1.010.146 habitants (avril 2008). La plus grande ville est Saskatoon,225.927 habitants, suivie par la capitale Régina, 193.093 habitants. le Saskatchewan est la province la plus ensoleillée du Canada (2206 heures par an), la deuxième recevant le moins de neige par an (145cm) et dont l'été est le plus chaud (22°C) et la quatrième recevant le moins de précipitations à l'année (428mm). En moyenne la saskatchewan connait 272 jours de gel dans le nord et 241 jours dans le sud.

20 Juin : Cette nuit, aucune accalmie de la pluie et du vent. La camping car a été balloté et nous avec. Le temps s'améliore sur le matin mais vers 8 h la tempête reprend, la pluie court à l'horizontale sur le parking. Nous sommes tellement secoué que nous décidons de changer de place et de trouver un abri derrière un bâtiment. Cette fureur durera encore presque une heure et s'arrêtera brusquement avant que le soleil revienne dans la matinée. Nous allons voir le "Heritage Centre" qui retrace le développement de la Police Montée du Nord Est appelée maintenant "Gendarmerie Royale du Canada". Sur notre guide, l'ouverture est à 9 h ; en fait elle est à 11 h. Nous reviendrons. En attendant, nous faisons le tour de la ville, pas très belle avec ces buildings et ces rues quelconques. Nous allons au Wascana Centre : c'est l'un des plus grands parcs urbains (930 ha) d'Amérique du Nord. Il y a un lac artificiel entouré de jardins bien entretenus. Le Parlement se situe dans cet écrin de verdure où l'on circule à pied ou en voiture. Nous rencontrons beaucoup de bernaches, certaines avec leurs petits. Très belle promenade. Nous revenons au Centre de la Gendarmerie. Le musée est bien fait. Il retrace la vie de la Police Montée depuis sa création pour enrayer la venue des marchands d'alcool américains. De nos jours, ses missions se sont élargies et utilisent les nouvelles technologies. Nous prenons la transcanadienne jusqu'à Moose Jaw. Un violent orage nous oblige à un arrêt, les essuies glace n'arrivant plus à évacuer l'eau. Le paysage a changé : petites collines plantées de céréales, des troupeaux de vaches et sur 150 km pas de maisons en dehors des fermes. A un point de vue, nous faisons un arrêt. Des dizaines de petits tamias ont fait leurs galeries. Ils ne sont pas farouches et l'on peut facilement les approcher. Plus tard, du camping-car nous apercevons un renard au bord d'une étendue d'eau. Nous arrivons à faire une photo avant qu'il s'éloigne. Quelques kilomètres plus loin, cette fois c'est un coyotte que nous prendrons en photo. Nous passons la nuit à Assiniboia près de la voie ferrée, mais pas de bruit.

21 Juin : Nous reprenons la route 13. Toujours des champs cultivés de blé, luzerne, pommes de terre, petits pois. A plusieurs reprises, nous verrons des cerfs, un renard. Des nichoirs sont installés sur les poteaux des clôtures. La route est en bon état à part quelques tronçons. La circulation est faible, peu de camions. Il fait beau et chaud. Après Shaunavon, on trouve à nouveau des puits de pétrole. Puis l'altitude s'élève et nous sommes à 1000 m. Nous arrivons au Parc Interprovincial des Cypress Hills. Le paysage change : des petites collines toutes rondes. A l'entrée du parc nous prenons un ticket pour deux jours, puis deux nuits au Campground Office. Nous sommes à 1100 m et il fait frais. Le camping est dans une forêt de pins très haut aux troncs noirs.

22 Juin : Dans la matinée, nous faisons du rangement, du nettoyage et de la cuisine. Il fait beau, 10° le matin, 17° à midi et 14° vers 18 h. L'après midi, nous partons faire un circuit pédestre suivant les indications portées sur le plan acheté (ils ne donnent rien à l'info tourisme !) mais les pancartes sont difficiles à trouver alors nous prenons le premier chemin et ferons une belle balade dans la forêt.

23 Juin : Nous quittons le camping vers 9 h et juste après avoir rejoint la route principale une biche avec son petit traverse devant nous. Magnifique. Nous faisons demi-tour pour essayer de la revoir en dehors des grandes herbes. Elle est partie mais nous voyons un cerf avec des grandes cornes qui mange des feuilles. La journée commence bien. Nous suivons la route qui mène à Bald Buttle où nous avons une vue à 180° sur la région. Nous rencontrons des Canadiens habitant la région qui parlent français. Nous discutons un peu. Ils sont déjà venus en France et avaient loué un gîte entre Lyon et Clermont-Ferrand et avaient trouvé la région très belle. Nous quittons le parc après avoir eu une connection Wifi. C'est là que nous apprenons les terribles inondations à Calgary : beaucoup de dégâts, des routes coupées et 100000 personnes déplacées. Nous rejoignons Mapple Creek pour faire le deuxième parc des Cypress Hills qui est à cheval sur la Saskatchewan et l'Alberta. Nous traversons une région vallonnée avec beaucoup d'élevage. Nous rentrons dans le parc et allons à Fort Walsh, mais le fort est fermé le dimanche et le lundi contrairement aux indications du guide. Des pancartes attirent l'attention des visiteurs sur la possible rencontre avec des couguars. Ce parc est différent de l'autre : des collines avec des la végétation surplombent de profondes vallées. Nous prenons la route non goudronnée qui va de l'entrée du parc à Reesor Lake. C'est la partie la plus belle mais à ne pas faire s'il a plu. Au lac Reesor, nous avons la surprise de voir toute une colonie de pélicans. A Elkwater Lake, nous réservons au camping une place en bordure de l'eau. L'emplacement est agréable et il y a peu de monde. Il a fait très beau toute la journée. Nous sommes à 1228 m d'altitude.

24 Juin : Hier soir nous avons eu un énorme orage. Ce matin, le ciel est dégagé mais nous aurons toute la journée une alternance de soleil et de nuages. Le camping est agréable, les emplacements sont grands avec des espaces verts entre chaque et avons une table avec deux bancs, ainsi qu'un foyer pour faire du feu afin d'éloigner les moustiques.

 

 

Suite page Alberta